Encore une renaissance éclatante après quelques années d’errements, que celle de ce très beau domaine de 157 hectares d’un seul tenant, sis sur deux belles croupes de graves jouxtant Gruaud-Larose. Une renaissance menée tambour battant et avec grand talent depuis 1983 à l’initiative de ses nouveaux propriétaires japonais, qui n’ont épargné ni les investissements ni les hommes. À l’origine très peu orthodoxe avec ses 50% de merlot et 50% de cabernet-sauvignon, l’encépagement est désormais plus conforme à l’appellation (66 % de cabernet-sauvignon, 27% de merlot et 6 % de petit-verdot). Elevé en fûts de chêne avec forte proportion de chêne neuf (au mois 50%).
Agriculture raisonnée qualifiée

Notre avis

15,5 – 16
Couleur Rouge sombre. Bonne intensité. Vive. Belle. 1er Nez Net. Intensité moyenne. Fruité. Cerise. Frais. Agitation Pareil. Crémeux. Bouche Attaque nette et douce, se développant sur une structure juteuse et plutôt grasse, qui évolue sur un très beau toucher de bouche et une saveur fine de réglisse et de fruits, vers une longue finale tanique assez tramée et toujours savoureuse. Le vin offre de la pureté et de la beauté dans le fruit.
L’attendre 4 à 5 ans.

Notes

Parker 87/100
Quarin 15.5-16/20
RVF 9/10