Château Lagrange

Présentation du Château Lagrange

Château Lagrange, classé Troisième Grand Cru au Classement de 1855, revendique l’appellation Saint- Julien qui est en plein cœur du Médoc viticole. Situé à Saint-Julien- Beychevelle, cette splendide propriété s’étend sur une surface de 157 hectares d’un seul tenant, dont 115 sont consacrés au vignoble.

Le domaine produit deux vins rouges et un vin blanc.

Les deux vins rouges bénéficient de l’appellation Saint Julien. Le Grand Vin « Château Lagrange » est issu des vieilles vignes de plus de 30 ans et son Second Vin « Les Fiefs de Lagrange » est produit avec des vignes plus jeunes.

Enfin, « Les Arums de Lagrange » est un vin blanc sec d’appellation Bordeaux dont la production est limitée car seulement 4 hectares du vignoble sont plantés en blanc.

Le vignoble planté en cépages rouges est constitué de 65% de Cabernet Sauvignon, 28% de Merlot et 7% de Petit Verdot.

Et l’encépagement blanc est issu de 60% de Sauvignon, 30% de Sémillon et 10% de Muscadelle.

Le vignoble jouit d’un terroir exceptionnel. Sous un climat idéal, il s’étend sur deux croupes graveleuses drainées par les ruisseaux Jalle du Nord et Riou Cla. Les façons culturales traditionnelles et les vendanges manuelles témoignent du souci permanent de qualité et de perfection ; et répondent à une valeur essentielle pour le domaine « la quantité ne rime pas forcément avec la qualité ».

Et la tradition rime aussi avec modernité au château Lagrange. En effet, la vinification des vins s’effectue à l’aide d’outils des plus modernes, les chais d’élevage, la salle de mise en bouteille et de conditionnement sont entièrement climatisés et équipées des dernières innovations techniques.

De plus, le savoir-faire exceptionnel acquit pendant de nombreuses années de pratique contribue à une parfaite maîtrise de la vigne et de l’élaboration des vins.

Tous ces efforts sont chaque année récompensés par la production de vins de grande qualité aux arômes concentrés dont la puissance et la structure permettent d’espérer une longue garde.

Depuis 1983 c’est l’entreprise Suntory, groupe de boisson japonais, qui est propriétaire des lieux et qui a contribué à redonner au château Lagrange toute sa splendeur et qui en fait aujourd’hui un excellent troisième cru classé digne de ce nom.

Directeur Général : Bruno Eynard Œnologues Conseil : Jacques et Eric Boissenot

Historique du château Lagrange

L’histoire du château Lagrange remonte au Moyen Âge. Le château est alors connu sous le nom de maison noble de Lagrange Monteil et l’on remonte l’existence des différents propriétaires depuis 1631.

Lors du classement de 1855, Lagrange est couronné du titre de troisième cru classé, c’est la grande époque.

Mais très vite les crises du phylloxéra et de l’oïdium marquent un début du 20ème siècle difficile. Les contrefaçons se développent à grande échelle, les récoltes sont de très mauvaise qualité, le vignoble est détruit en grande partie, cela malgré les divers changements de propriétaires. A tel point que la surface du vignoble est passée de 280 hectares en 1840 à 157 hectares quand le groupe japonais Suntory rachète le domaine en 1983. Jusqu’à cette date c’est la famille Cendoya qui en était alors propriétaire depuis 1925.

Le groupe Suntory, leader des boissons au Japon, est à l’origine de la renaissance éclatante de château Lagrange. Son président Keizo Saji et son vice-président Shin Torii, n’ont épargné ni les investissements nécessaires ni les hommes. Les vignes plantées dès 1985 donnent aujourd’hui des raisins riches et concentrés. Les vendanges, la vinification et l’élevage s’effectuent dans le strict respect de la tradition viticole entourés de moyens techniques des plus modernes.

En mai 2007, Bruno Eynard succède à Marcel Ducasse à la direction de Lagrange après l’avoir assisté à la direction technique pendant 17 ans.

Aujourd’hui le magnifique terroir de cette propriété voit s’épanouir des vins surprenants, d’une qualité remarquable.

Informations techniques château Lagrange

Taille du vignoble : 115 ha dont 4 ha pour le blanc
Encépagement : L’encépagement rouge est constitué par : 65% de Cabernet Sauvignon, 28% de Merlot et 7% de Petit Verdot. L’encépagement blanc est issu des cépages Sauvignon (60%), Sémillon (30%) et Muscadelle (10%).
Densité : 7 500 à 10 000 pieds/ha
Sol et sous sol : Deux croupes de graves d’origine « Gunziennes » accompagnées soit de sable soit d’argile ferrugineuse.
Elevage : En barriques bordelaises de chêne (60% neuves pour le Grand Vin, 20% pour le Second, 80% pour le Blanc) pendant une durée de 20 mois.
Age moyen des vignes : Plus de 30 ans environ pour les plus vieilles.

Crédit photo Wikipédia – 7694b65bd1b8a60d345f416af601b555