Château Beychevelle

Présentation du Château Beychevelle

Le Château Beychevelle est situé à Saint-Julien-Beychevelle, la commune dont il bénéficie de l’AOC. Lors du classement de 1855, il est reconnu comme quatrième grand cru.

Doté des meilleures parcelles du vignoble, les crus du Château Beychevelle sont des Saint-Julien parfaitement représentatifs de leur terroir, classiques et harmonieux, caractérisés par leur rondeur, leurs saveurs étonnamment riches en arômes, et leur puissance nuancées de notes si féminines.

Le Château Beychevelle est un joyau du Médoc, porté par une architecture tout récemment restaurée : Son imposante façade est surmontée d’un majestueux fronton triangulaire et flanquée de pavillons. Les volutes et pots à feu illuminent ce baroque aux airs d’exubérance. L’élégance de son architecture classique et de son parc à la française le firent baptiser le « Versailles du Médoc ».

Le domaine s’étend sur 250 Hectares. Les vignes sont plantées sur 90 Ha d’un sol de grosses graves brunes, garonnaises profondes, avec vue sur la rivière. L’encépagement est composé de 62% en cabernet sauvignon, 31% en merlot, 5% en cabernet franc, et 2% en petit verdot, avec une densité de 10 000 pieds/Ha.

La vinification est traditionnelle. Perpétuée au fil des siècles depuis le Moyen-âge, elle rend hommage à son titre de grand cru classé qui mérite bien plus que son rang de quatrième.

Avec la volonté d’un travail respectueux de l’environnement et des hommes, la viticulture propre du Château Beychevelle a été récompensée par la qualification d’ « agriculture raisonnée », attestée par le cahier des charges de Terra Vitis, en 2005.

Beychevelle produit également un second vin appelé l’Amiral de Beychevelle.

Historique du Château Beychevelle

Les premières traces du Château remontent à 1565, lorsque celui-ci fut construit par l’évêque François de Foix-Candale.

Au XVIIème siècle, Jean Louis de Nogaret de la Valette devient propriétaire du domaine par alliance avec la nièce héritière. Premier duc d’Epernon, grand amiral de France, mignon d’Henri III, et gouverneur de Guyenne, sa puissance était telle que les bateaux passant devant le domaine baissaient leurs voiles. Ce signe d’allégeance donna le nom symbolique de « baisse voile » devenant Beychevelle.

En 1757, le Château est réédifié par le marquis de Brassier, et sa famille participe à l’élaboration du vin de Beychevelle, reconnu lors du classement impérial de 1855.

Dés 1890, la famille Achille-Fould occupe le domaine. Les trois générations qui se succèdent et perpétuent le style Beychevelle, lui assurant une prestigieuse notoriété, notamment grâce à Amaury Achille-Fould qui disparaît en 1986.

Aujourd’hui, le Château Beychevelle a été restauré dans son classicisme et sa splendeur originelle par son nouveau propriétaire, le groupe Azur-GMF. Depuis 2002, le château a mis en place la méthode HACCP, et depuis le millésime 2005, a reçu le titre d’agriculture raisonnée.

Informations techniques du Château Beychevelle

Taille vignoble : 90 Ha
Encépagement : 62 % Cabernet Sauvignon, 31 % Merlot, 5 % Cabernet Franc, 2 % Petit Verdot
Densité : 10 000 pieds/ hectares
Production : 40 à 50 000 caisses
Sol et sous-sol : graves garonnaises profondes
Élevage : 18 mois en fûts de chêne, 50% renouvelés tous les ans
Age moyen des vignes : 28 ans

Crédit photo Wikipédia – PA