Château Haut Marbuzet

Présentation du Château Haut Marbuzet

Le Château Haut Marbuzet est l’un des vins les plus célèbres de l’appellation Saint-Estèphe, une AOC du Médoc, et fait partie des crus bourgeois exceptionnels. Le domaine est situé entre le Cos d’Estournel et Montrose.

La renommé du château est en grande partie due au travail de la famille Duboscq. En 1952, Hervé et Henri Duboscq deviennent propriétaires du domaine, et mènent une viticulture hors pair, parfois considérée comme atypique pour les vignerons du terroir, mais qui dévoile des vins chaleureux, de grande personnalité, qui a su trouver de fervents admirateurs.

Le Château Haut-Marbuzet, charmeur et sensuel dans sa jeunesse, aux arômes de fruits noirs à noyaux bien mûrs et relevé d’épices orientales, dévoile des vins formidablement moelleux, au fruit pur et aux tanins bien présents et souples. Profond et généreux, le vin se révèle à l’image de son fondateur les cinq premières années, et laisse deviner qu’avec le temps, le terroir reprendra le dessus pour s’exprimer pleinement dans les verres du Château Haut-Marbuzet.

L’exposition du vignoble est idéale. « Face à la rivière », il bénéficie d’un terroir riche en graves mêlées d’argile calcaires planté selon un encépagement atypique, à 50% de cabernet-sauvignon, 40% de merlot et 10% de cabernet-franc.

La vinification, longtemps qualifiée de marginale, est pensée afin de produire des millésimes de longue garde, puissants, charpentés, et épicés : les vendanges tardives permettent de récolter un raisin à « surmaturité ». Dans les chais, on retrouve des cuves en ciment et un pressoir déjà bien installés avant l’arrivée de la famille Duboscq. La thermorégulation est arrivée pour l’élaboration du millésime de 1995. La macération est longue, sur quatre semaines, avec remontage, et l’élevage en fûts de chêne, toujours neufs depuis le début de la vinification Duboscq. Cette façon de procéder, très controversée au début par le négoce bordelais, fut révélée astucieuse et bénéfique par Robert Parker qui dira de ce vin qu’il est « out of this world ».

Un terroir idéal, une forte proportion du merlot, une vinification traditionnelle en fûts de chênes toujours neufs, un travail assidu sont autant d’atouts pour la production de cet excellent Saint-Estèphe. Chaleureux et séduisant, profond au fruit généreux, le vin se révèle, avec le temps, digne représentant de son terroir, parmi les meilleurs crus de l’appellation Saint-Estèphe.

Historique du Château Haut Marbuzet

Les origines du Haut Marbuzet remontent au XVIIIème siècle. Propriété de deux famille, Alexandre de Ségur jusqu’en 1776, et Sylvester Fatin jusqu’en 1770. En 1825, la famille McCarthy, immigrants irlandais et marchands de vins réputés, acquiert les terres et fonde le domaine, finalement divisé en 17 parcelles pour cause de succession.

En 1950, Hervé Duboscq, sans formation initiale mais passionné du vin, est un des plus grands exportateurs de Bordeaux à Londres. En 1952, il achète une des parcelles de la famille McCarthy. Au fur et à mesure des recettes récoltées lors de la commercialisation de son vin, il rachète les autres parcelles jusqu’à la constitution actuelle et quasi-initiale du domaine s’étendant sur 61 hectares.

En 1962, Henri Duboscq, son fils, le rejoint. Cette alliance familiale va mener le Château Haut-Marbuzet vers un renouveau et une ascension félicitée par l’appellation cru bourgeois exceptionnel.

Entre 1970 et 1985, Hervé Duboscq expérimente avec ses recherches portées sur la relation entre le terroir et les différents types de bois. Il revendique toujours le titre de « pionnier du bois neuf ». A cette époque, il est le seul à oser élever les vins dans des barriques de chêne neuves, ce qui n’est pas du goût du négoce bordelais, mais bien celui de Robert Parker, qui, avec l’aide de la presse, lui honore son opiniâtreté dont la réputation sera très vite remarquée. Aujourd’hui assisté de ses petits fils Bruno et Hughes, Henri Duboscq est toujours à la tête du domaine. Adhérent de l’association Vignerons Indépendants, il vend 65% de sa production en direct à ses clients, amateurs fascinés, fidèles et plus nombreux chaque année.

Informations techniques du Château Haut Marbuzet

Taille du vignoble : 61 ha
Encépagement : cabernet sauvignon 50%, merlot 40%, cabernet franc 10%
Densité : 9000 pieds/ha en moyenne
Production : 1 200 barriques
Sol et sous-sol : « vue sur la rivière », croupe de graves gunziennes sur sous-sol argilo-calcaire avec présence de fer
Élevage : 18 mois, traditionnel en fûts de chêne toujours neufs
Age moyen des vignes : 30 ans

Crédit photo Wikipédia – HuguesDuboscq