Château Haut Brion

Présentation du Chateau Haut Brion

Difficile de présenter Haut Brion sans tomber dans la redite ou le dithyrambe…

Reconnu comme le premier des premiers au sens historique, ce grand vin a une signature bien à lui, reconnaissable entre tous les autres : son bouquet, fait d’arômes fumés, de terre fraîchement retournée soutenus par des notes de fruits rouges frais. D’une complexité rare, son teint plutôt clair lui vaut d’être comparé à un vin de Bourgogne avec qui il partage persistance aromatique et finesse. Une autre particularité, c’est son vignoble d’un seul tenant, fait bien rare à Bordeaux du fait de l’agrandissement régulier des vignobles.

En effet, coincé par l’activité urbaine de la ville de Pessac, Haut Brion n’a aucune capacité à s’agrandir, juste celle de résister à l’urbanisation. Seul premier cru de 1855 hors Médoc, il se distingue par une grande complexité qui demande du temps pour se révéler.

Historique du Chateau Haut Brion

Seulement 5 familles se sont succédées à la tête du plus emblématique premier cru de Bordeaux.

Historiquement première entité viticole de la région de Bordeaux, Haut Brion est associé dès le XVe siècle au nom DE PONTAC, famille ayant un commerce du vin dans la région bordelaise.

Jean DE PONTAC, considéré comme le fondateur, achève la construction du château destiné à l’exploitation des vignes en 1550. Au fil des années, en plus de donner à Haut Brion des titres seigneuriaux, il fabrique ce qui deviendra une unité viticole à Bordeaux, le « château », au sens légal une entité viticole composée d’un chai et d’un vignoble.Grâce à cette famille de négociants, Haut Brion va vite se tailler une réputation sur le marché référent (l’Angleterre), et cela ne va jamais cesser. N’oublions pas que ce vin aujourd’hui rare et cher s’est fait en partie sa réputation en étant distribué en son temps dans une taverne londonienne créée par son fils Arnaud DE PONTAC.

Le château passe dans les mains des familles Fumel, Talleyrand et Larrieu au gré d’alliance, vente suite à des déboires,…et tombe dans l’escarcelle en 1935 de Clarence DILLON, banquier américain, tombé amoureux du Château dès sa première visite. Haut Brion reste à ce jour détenu par les descendants de la famille, et est toujours dirigé par la troisième génération des DELMAS (fait unique) : Jean Philippe étant le dernier en date.

Informations techniques Haut Brion

Taille du vignoble : 43 Ha en rouge – 2.7 Ha en blanca
Encépagement : 44% Cabernet Sauvignon, 42% Merlot, 14% Cabernet Franc pour les cépages rouges.
60% Semillon, 40% Sauvignon pour les cépages blancs.
Densité : 8 000 pieds à l’hectare
Production : 130.000 bouteilles
Sol et sous sol : Mélange de graviers et sables mêlés à du quartz
Elevage : De 18 à 24 mois en barriques de chêne.
Age moyen des vignes : 36 ans

Crédit photo Wikipédia – BillBl