Château Lanessan

Présentation du Château Lanessan

Au cœur du Haut-Médoc, sur la commune de Cussac-Fort Médoc, s’étend le Château Lanessan, des Domaines Bouteiller composés de 2 autres vignobles de renommée internationale : Château Lachesnaye et Château de Sainte Gemme.

Château Lanessan, les domaines Bouteiller, propose 2 vins de très grande qualité, élaborés en s’appuyant fidèlement sur l’extraordinaire richesse de leur terroir : Château Lanessan, cru bourgeois supérieur, et son second vin Les Calèches de Lanessan. Cette famille a un objectif constant : « Produire chaque année le meilleur vin permis par la nature en s’appuyant sur une connaissance toujours plus fine des terroirs des Châteaux Lanessan, Lachesnaye et Sainte Gemme ». Les Delbos, puis les Bouteiller, leurs descendants, proposent un vin d’exception en harmonie avec les caractéristiques de leur terroir unique. Avec leurs équipes, du vigneron au maître de chai, ils mettent tout leur savoir-faire et leur passion pour donner perfection et équilibre à ces vins.

Les Domaines Bouteiller s’étendent sur 380 hectares, dont 70 de vignes, qui appartiennent au Groupement Foncier Agricole des Domaines Bouteiller et sont exploitées par la Société Civile d’Exploitation Agricole Delbos-Bouteiller.

Les vins du Médoc ont pour caractéristique d’être toujours le résultat d’un assemblage de plusieurs cépages. Le plus répandu dans la région est le cabernet sauvignon. D’une brillance remarquable, il apporte au vin, corps, élégance et aptitude au vieillissement. Le merlot est également présent pour sa rondeur et son fruit. Il est coloré et suave. D’autres cépages comme le petit verdot ou le cabernet franc, entrent dans l’assemblage final des vins du Château Lanessan. Ils développent des parfums et des goûts subtils et complexes.

Les vendanges, habituellement en septembre ou en octobre, se font à maturité successive des différents cépages. S’adaptant aux évolutions, les vendanges sont mécanisées depuis le début des années 1980, grâce à des machines spécialement mises au point pour les vignobles des Domaines Bouteiller. La Vinification se déroule en cuves inox et béton recouvert de résine époxy pour une meilleure maîtrise des températures. Et la durée des fermentations est d’environ 15 jours.

L’entreprise familiale emploie 28 personnes pour la production et la commercialisation des 450.000 bouteilles de vin produites chaque année à partir des 80 hectares de vignes des 3 châteaux réunis.

Le domaine s’est vu récompensé en 2003 par le  » Best of du tourisme vitivinicole  » pour son caractère et son charme typé du Haut Médoc, et plus de 10 000 visiteurs se pressent chaque année pour découvrir la passionnante visite du cuvier et des chais, et le somptueux Musée du Cheval. Chaque visite est couronnée par une dégustation des vins des Domaines Bouteiller.

Historique du Château Lanessan

C’est le 17 mai 1793 que jean DELBOS devient propriétaire de l’un des plus grands crus du Haut Médoc : le Château Lanessan. Armateur prospère, il décide, en homme passionné, de se lancer dans la viticulture. C’est cette passion qu’il saura transmettre, intacte à travers ses descendants, jusqu’à nos jours.

Lorsque Napoléon inaugure l’exposition universelle de Paris en 1855, Bordeaux est sous l’effervescence : les vins qui seront dignes de figurer à l’exposition vont être jugés. Le Château Lanessan a été sélectionné et ne reste plus que l’épreuve de la dégustation. Hélas, Louis Delbos, le fils de l’ancien armateur décide, au dernier moment, de ne pas envoyer les échantillons. Il se dit, qu’après tout, son vin jouit d’une excellente réputation et qu’un classement de plus n’ajoutera rien à sa gloire. Mais ce petit classement pour une exposition deviendra le fameux et redoutable Classement de 1855 !

André Delbos, jusqu’à sa mort, en 1909, ne cessera d’agrandir et d’améliorer le domaine. En 1878, le vieux château quitte ses fondations et laisse la place à un élégant successeur, harmonieux et racé, celui-là même qu’on peut admirer aujourd’hui. Puis, en 1887, c’est la construction du cuvier modèle. Celui-ci recevra une médaille d’or du Ministère de l’Agriculture et toute la considération des viticulteurs bordelais. André Delbos a également une autre passion dévorante : les chevaux, les belles voitures et les beaux équipages. Pour eux il construira une écurie, une remise et une sellerie.

Au lendemain du gel catastrophique de 1956, Jean Bouteiller, fils de Marie-Louise et d’Etienne Bouteiller, décide, en 1961, d’acquérir une partie du domaine voisin : le Château Lachesnaye. Ce cru bourgeois supérieur, proche du Château Lanessan, permet le développement de l’entreprise familiale. Jean Bouteiller poursuit son idée et acquiert le Château de Sainte Gemme, en 1962, ce qui donne aux trois châteaux une sortie directe sur la route de Bordeaux à Pauillac. La trilogie des Bouteiller est ainsi complète et au décès de Jean Bouteiller, la même année, les bases de l’entreprise actuelle sont jetées.

Le domaine est alors successivement géré par deux de ses deux fils. Tout d’abord, Bertrand Bouteiller assure la suite de son père avant de prendre, en 1970, la gestion de Pichon-Longueville puis celle du Château Palmer. A partir de 1970, c’est Hubert Bouteiller qui prend la direction de la société, jusqu’en 2009. Aujourd’hui, le groupe familial s’organise autour de ses 380 hectares : Le Groupement Foncier Agricole (GFA) des Domaines Bouteiller est propriétaire des 3 Châteaux : Château Lanessan, Château Lachesnaye et Château de Sainte Gemme.

La Société Civile d’Exploitation Agricole (SCEA) des Domaines Bouteiller met en valeur les terres des domaines, vinifie les vins et assure leur commercialisation. Le Groupement Forestier des Landes de Lanessan regroupe 179 hectares de pins, peupliers, chênes, chênes liège et taillis divers qui constituent le véritable poumon d’oxygène de cet ensemble savamment équilibré et entièrement reconstitué après la tempête de décembre 1999.

Informations techniques du Château Lanessan

Taille du vignoble : 40 ha
Encépagement : 60% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet Francs, 5% Petit Verdot
Production : 220 000 bouteilles
Sol et sous-sols : graveleux (graves garonnaises)
Élevage : traditionnel de 16 – 18 mois en barriques (chêne français)
Age moyen des vignes : 30-32 ans