Vins de Bordeaux : le millésime de 2015 est très bon

Cave à vin

Les amateurs auront plaisir à découvrir la cuvée de l’année dernière puisque les experts ont assuré que les saveurs étaient présentes. Les vins de Bordeaux ont donc les moyens de combler les attentes des plus exigeants.

2015 sera une très bonne cuvée pour le vin de Bordeaux

Les professionnels sont unanimes, la météo a été clémente l’année dernière avec, notamment, un très beau soleil. Cela a permis aux vignes de produire une quantité à la fois suffisante et savoureuse. De ce fait, les ventes pourront être nombreuses, car le volume est en mesure de combler toutes les demandes. Avec une telle réputation pour le millésime de 2015, les amateurs seront sans doute nombreux à acquérir une ou plusieurs bouteilles des vins de Bordeaux à la Cave Rivoli. Ils ont la particularité d’être raffinés, cela leur permet d’intéresser un marché national et international.

Pour les plus fins connaisseurs, il faut savoir que les rouges auront tendance à dominer la saison avec 90% contre 10% pour les blancs. Ceux qui recherchent les saveurs les plus appréciables seront invités à déguster les vins élevés dans des fûts de chêne neufs.

Des châteaux renommés apportent des saveurs exceptionnelles

De nombreux pays ont d’ailleurs décidé de l’utiliser, car les vins de Bordeaux prennent un goût qualitatif. Les meilleures notes ont été appliquées aux vins du Médoc, des Graves ou encore des Sauternes. Il y a quelques semaines, de nombreux amateurs et experts avaient fait le déplacement lors de la Semaine des Primeurs en Gironde. Elle avait pour objectif de mettre l’accent sur la qualité du millésime de 2015. Près de 6000 personnes se sont donc rencontrées, ont échangé autour de ces vins très goûteux. Certains auront une préférence pour le Château Yquem, alors que d’autres privilégieront le Château Latour, celui de Lafite-Rothschild ou encore celui de Margaux.

Un millésime 2015 plus cher que celui de 2014

Au vu de la qualité pour ce millésime, il n’est pas surprenant de constater qu’une hausse des prix est au rendez-vous par rapport aux années précédentes. Cela devrait également optimiser l’engouement, car les experts savent qu’une augmentation des tarifs est le signe d’une cuvée exceptionnelle. Ils auront plaisir à débourser un budget plus conséquent pour acquérir quelques bouteilles.

Toutefois, les vendeurs savent qu’une hausse supérieure à 10% aura tout de même des répercussions sur les petits budgets. Une clientèle modeste pourrait rechigner à payer davantage. Mais, comme les amateurs de Bordelais ont été déçus, les clients pourraient être plus nombreux cette année.